Alors? On continue l'aventure?

Nous sommes le dimanche 25 février. Il est 23h52. Nos yeux sont rivés sur le compteur des ventes. Y aura-t-il un second épisode à la story de la French qui danse?

Retour sur ces deux semaines de folie. Place aux moments forts.

 

Le lancement officiel

du site était prévu le 9 février. Les plus pressées d’entre vous ont eu la chance de trouver une faille dans le système et de découvrir la collection en avant-première, la veille.

L’occasion pour nous de stresser un peu plus. Ahah. Ahahahahahah.

Vous découvrez l’univers de la marque, son concept et nos valeurs. Notre promesse: vous proposer une marque de prêt-à-porter féminin bodypositive, exclusive et responsable.
 

La première commande.

Ca y est, on y est. Le site est lancé et on ne peut plus reculer. Le coeur palpitant, les mains moites, on se pose 1000 questions à la seconde dont une qui ne nous quitte plus: et si la collection ne vous plaisait pas?

46 minutes (très exactement) après la mise en ligne du site, la première commande, THE FIRST ONE, tombe: le chemisier Elisa, avec ses biais argentés.

On est excité, on a des vapeurs, on a le coeur qui fait des bonds. Que d’émotions!

Nos 3 mannequins portant de gauche à droite: le Chemisier ELISA, le top ANOUK et la robe LILLY
 

On nous avait pourtant prévenues.

L’euphorie des premiers jours passés, soudain, ce fut calme. Nombre de visites en baisse, commandes aléatoires. Les doutes refont leur apparition.

Vous allez vivre les montagnes russes” qu’ils nous disaient! Des amis s’étant lancés dans les campagnes de crowdfunding -aka: les campagnes de financement participatif-... Ah bah oui, parce-ce qu’on ne vous l’avait pas précisé: cette première collection capsule fait office de lancement de la marque. Vous connaissez Ulule? Kickstarter? Kisskissbankbank? On vous l’annonce tout net: on n’a pas voulu se lancer sur ces plate-formes. Pourtant convaincues du bien-fondé de leur modèle et de l’intérêt qu’elles apportent à tout projet, un frein nous a résisté: la commission reversée - en général de 8%. On vous l’a dit: on veut vous proposer le prix le plus juste. Intégrer une plate-forme de financement participatif nous aurait amené à augmenter le prix. Nous, on a préféré vous faire bénéficier d’une remise en guise de bienvenue. Parce-que vous nous soutenez, depuis le début.

Bref, revenons à nos moutons. Nous avions été alertées sur le rythme irrégulier des ventes. Avec une règle particulière: quand un projet démarre bien, en général, il finit bien. Ce qui est le cas de celui de la French qui danse. Ouf.
 

L’article de Ma Grande Taille qui propulse l’info.

Quelques jours, qui nous semblent interminables, passent. Puis sort l’article du média le plus plébiscité par les communautés des femmes rondes: Ma Grande Taille. “L'objectif (ndlr. de la French qui danse): vous proposer de petites séries, collant aux tendances et fabriquées en France. Les finitions et la qualité sont donc toujours au rendez-vous.”

" ...si vous avez envie de porter des vêtements uniques, vous êtes au bon endroit ! La French qui danse vous offre un concept très novateur et jusqu'alors réservé aux tailles 38."

Alors là, c’est reparti et on ne vous arrête plus! Les partages, les commentaires, et les premières attaques sur le concept. Aïe. Là, il faut qu’on vous dise un truc: on a vu plusieurs internautes défendre la French qui danse comme jamais. Le Made in France, le cercle vertueux de l’achat français, faisant travailler une ligne entière de professionnels. Des stylistes aux transporteurs, en passant par les modélistes, les couturières, les développeurs informatique pour la création et la maintenance du site (on n’y pense pas assez souvent!), les fabricants d’accessoires, les ateliers... Tous prennent part au projet et participent à l’économie française. Sans compter les taxes que l’entreprise reversera à l’état français et qui serviront à la société. On ne le dira jamais assez: consommer français, c’est top!

En tout cas, merci aux internautes pour votre soutien infaillible <3.

Ma Grande Taille annonce l'arrivée de la French qui danse
 

Les boutiques éphémères pour vous rencontrer.

A votre demande, nous avons organisé sur le pouce deux shop éphémères. Un à Paris et un à Lille.

Ce fût l’occasion de faire des essayages, de vous montrer les produits et d’ écouter vos besoins. Et aussi de vous conseiller et surtout d’échanger: sur vos envies, sur ce que vous aimez chez vous (vos booooooobs, petites coquines ;)) et aussi sur ce que vous ... n’aimez pas. Ou pas trop. Ou pas trop trop: “mes bras, mes mollets, mes fesses...”. Bref, des discussions de filles en train de faire du shopping.

Ces deux journées furent les plus passionnantes. On a adoré.

Et puis vous nous avez encouragées, félicitées et véritablement énergisées. Sur les produits (ohhhhh le top AMBRE, ohhhh le pantalon PAULINE), sur le concept éco-responsable, sur le made in France... Merci. <3
 
La boutique de Candide, spécialisée Size Plus: Curvy Chic,
située sur l'île de la Cité à Paris. Passez lui faire un coucou!

Notre coup de coeur: le partage de Fat Lobster.

Fat Lobster qui a su, en quelques lignes, résumer l’entièreté du concept de la French qui danse: Le Made in France, la mode éthique, la slow fashion toussa toussa c'est chouette. Mais je ne m'y intéresse pas de très près parce que quand on fait plus qu'un 42, connaissant en plus la tendance des marques françaises à tailler petit, on ne trouve pas grand chose. Mon 44-46 et moi restons donc du côté de la fast fashion. Et bim : arrive la French qui danse, une marque française avec une fabrication dans des ateliers français et pas de stocks, que de la fabrication sur commande. Leur première collection capsule est en pré-vente jusqu'au 25 février avec au menu de jolis basiques du 42 au 56”.

Si vous ne connaissez pas encore Fat Lobster, allez jeter un oeil sur son tout jeune blog, il est wahou! La penderie positive, on kiffe!
Le logo de Fat Lobster: What else?

Le coup de pouce ultime.

Celui de Claire - aka O temps pour soi. On était dans la dernière ligne droite, dimanche, quand on découvre la story de Claire sur Instagram. Claire, c’est l’une des blogueuses canons qui avait participé à la soirée de présentation de la French qui danse le 31 Janvier. On vous avait raconté la soirée dans notre dernier article V.I.P. (Very Important Party). Découvrez ses publications, ses courbes, sa façon de marquer la taille en ceinturant les robes.

Claire est juste SU-BLIME.
Claire portant la robe cache-coeur ASTRID
 
Claire dans le Top ANOUK blanc écru et le pantalon PAULINE
 
Claire portant la robe rouge LILLY, ceinturée à la taille

Bon alors?

Nous sommes le lundi 26 février. Il est 00h01. Un coup d’oeil au compteur: l’objectif est atteint! On est plus heureuses que si Georges Clooney nous avait invitées à boire un Nespresso sur le lac d‘Orta. C’est dire!

Mais surtout: on voulait vous dire merci à vous. Vous les Frenchies, qui, en commandant des modèles de la French qui danse, participez au projet et à l’ambition de faire vivre une marque française destinée aux femmes avec des formes. Parce-que vous le valez (plus que) bien.

PLEIN PLEIN DE LOVE
A très vite pour la suite des aventures!

Article précédent